le portail de la science politique française

rechercher

Julie LE MAZIER

profil


Post-doctorant(e)


CESSP, Paris Panthéon-Sorbonne Paris 1


Science politique



Comportement politique
Genre et politique
Histoire des idées politiques
Philosophie et théorie politique
Politiques publiques
Sociologie politique


cessp.cnrs.fr/spip.php?rubrique487
univ-paris1.academia.edu/JulieLeMazier



jlemazier@gmail.com


Titre du projet de recherche post-doctorale : Quand l’État mobilise. Les dispositifs d'encadrement et de recrutement de non-professionnels par les armées : garde nationale et service national universel

Annoncés dans un contexte post-attentats, les dispositifs de la garde nationale, qui réunit notamment les réserves des armées et de la gendarmerie tout en augmentant leurs effectifs, et du service national universel, ont en commun d’organiser l’encadrement par les armées de citoyens qui ne sont pas des militaires professionnels tout en contournant l’option du retour à la conscription. Cette recherche étudie la production de ces politiques, dans leurs relations avec leurs publics, au pluriel et au sens large : effets attendus sur l'opinion publique et réception de cette offre d'engagement par les jeunes qui rejoignent les armées. Alors que le registre civique de justification de ces politiques s'adresserait prioritairement à ce qui est perçu à tort ou à raison comme une opinion publique favorable à un retour de l'apprentissage de la citoyenneté au sein des armées, les jeunes qui s'engagent, souvent pris dans des parcours de professionnalisation militaire, le feraient selon d'autres ressorts. L'enquête identifie, d'une part, la configuration d'acteurs qui portent ces dispositifs et, d'autre part, restitue les trajectoires sociales, scolaires, professionnelles, résidentielles et politiques de jeunes réservistes franciliens.




(Avec Thomas Alam et Frédéric Sawicki) « Quarante ans d'enquêtes prosopographiques sur les membres de cabinets ministériels : quelles problématiques pour quels résultats ? », Revue française d'administration publique, 168 (4), 2018, p. 751-769 [sous presse].

« Des usages expressifs des dispositifs démocratiques. Les mises en scène d'un collectif revendiquant dans les assemblées générales étudiantes en France (2006-2010) », in Noémie Villacèque, dir., À l'Assemblée comme au théâtre. Pratiques délibératives des Anciens, perceptions et résonances modernes, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2018, p. 275-291.

« Les formations à la prise de parole en public. Un indicateur du façonnage organisationnel dans deux syndicats étudiants », Agora débats/jeunesses, 77 (3), 2017, p. 41-55.

« Pas de mouvement sans AG » : les conditions d'appropriation de l'assemblée générale dans les mobilisations étudiantes en France (2006-2010). Contribution à l'étude des répertoires contestataires, Thèse pour le Doctorat de Science politique, Université Paris 1, 2015, 731 pages. URL : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01610685

« Le militantisme étudiant : un monde à part mis en scène dans les assemblées générales (2006-2010) », in Aurélien Casta et Emmanuel Porte, coord., L'Autonomie en mouvements. Revendications syndicales et mobilisations étudiantes, Paris, Syllepse, 2015, p. 123-138.

« Assemblées générales étudiantes et démocratie participative : un air de famille ? », Participations, 10 (3), 2014, p. 61-83.

(Avec Julie Testi et Romain Vila) « Les voies multiples de la représentation en situation de délégation ratée : agir au nom des étudiants », in Alice Mazeaud, dir., Pratiques de la représentation politique, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 213-227.