le portail de la science politique française

rechercher

Recrutements et offres d’emplois

Recrutements 2018

La qualification est une étape nécessaire pour être éligible à une candidature aux corps de professeurs des universités et de maîtres de conférences. La procédure est dorénavant entièrement dématérialisée, ce qui induit nécessairement quelques modifications dans le mode de constitution des dossiers.

Les recommandations de la section 04 (révisées du fait de cette nouvelle procédure) sont disponibles ici sur le portail web de la section 04 : http://www.cpcnu.fr/web/section-04/qualification (recommandations MCF et recommandations PR).

Le nouvel arrêté relatif à la procédure de qualification 2018 est celui du 5 juillet 2017: https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000035332653&dateTexte=20170909

L’application ANTARES (pour l’inscription préalable) est ouverte depuis le 7 septembre et fermera le 24 octobre à 16h.

Voir le calendrier de la procédure 2018…

Pour candidater au titre de la session 2018, il faut avoir soutenu la thèse ou l’HDR avant le 13 décembre. Enfin, toutes les pièces (y compris donc le rapport de soutenance) devront avoir été déposées sur le serveur le 19 décembre à midi (heure de Paris) au plus tard. La recevabilité des dossiers est désormais examinée par le ministère.

Accès à GALAXIE :
https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cand_qualification_droit_commun.htm

Arrêté du 7 octobre 2009 relatif aux modalités générales des opérations de mutation, de détachement et de recrutement par concours des maîtres de conférences NOR: ESRH0922320A précisant les nouvelles modalités de constitution des dossiers de candidature pour les postes de maîtres de conférences

Arrêté du 2 août 2010 modifiant l’arrêté du 7 octobre 2009 relatif aux modalités générales des opérations de mutation, de détachement et de recrutement par concours des maîtres de conférences NOR: ESRH1020266A

Calendrier récapitulatif des auditions :

Télécharger la liste actualisée des postes au format PDF en un clic !

Télécharger la liste actualisée des postes au format HTML en un clic !

Retrouver ci-dessous les informations complètes poste par poste :

Arrêté du 12 juillet 2016 modifiant l’arrêté du 13 février 2015 relatif aux modalités générales des opérations de mutation, de détachement et de recrutement par concours des professeurs des universités
NOR:  MENH1615906A ( Version consolidée au 25 août 2016)
Consultez ici…

Sur la procédure prévue par l’article 46.3 (voie longue), voir http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=E37AA5212CC5BDA7CC8D9526DA29678E.tpdjo04v_1?cidTexte=JORFTEXT000000520453&idArticle=LEGIARTI000006485213&dateTexte=&categorieLien=cid

Sur la procédure prévue par l’article 51 (mutation), voir http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=E37AA5212CC5BDA7CC8D9526DA29678E.tpdjo04v_1?idArticle=LEGIARTI000018646686&cidTexte=LEGITEXT000006064492&dateTexte=20090315
Les emplois de professeur des universités publiés en application de l’article 46.1 du décret du 6 juin 1984 sont offerts à la mutation, au détachement et au recrutement

Calendrier des auditions :

Les postes ouverts au concours 2018 en section 40 (CNRS) :

Résultats de l’admissibilité au concours de chargé-e de recherche CNRS ouverts en section 40 :

Guides et recommandations :

 

Accueil dans les laboratoires :

Les candidates et candidats aux concours de la section 36-40 et des sections CID 52-53  qui envisagent de rejoindre  ARENES -(ex crape) (UMR 6051  CNRS, Université de Rennes 1, Ecole des hautes études en santé publique,  IEP de Rennes), sont invité(e)s à envoyer leur candidature : CV, projet de recherche provisoire, rapport de soutenance de thèse – si disponible,  une ou deux publications significatives et une lettre de motivation indiquant les raisons de la demande de rattachement à Sylvie Ollitrault mailto:sylvie.ollitrault1@sciencespo-rennes.fr: avant le 1 décembre 2017.

Les candidat-e-s seront informé(e)s au plus tard le 21 décembre 2017 du soutien de l’UMR  en fonction de la qualité du dossier et de la proximité du programme scientifique avec les équipes du laboratoire. Les candidat-e-s soutenu(e)s par l’UMR sont invité(e)s à  contacter les membres du laboratoire proches de leurs thématiques. Des membres d’ARENES les aideront à finaliser leur projet (deux rapporteur-e-s par dossier) puis à les préparer aux auditions.

Les candidat-e-s aux sections 36 et 40 sont également invité(e)s à prendre connaissance des critères d’évaluation ainsi que des recommandations émises par les sections 36 et 40 sur le site du CNRS. Voir aussi  http://www.test-afs-socio.fr/drupal/ConcoursCNRS <http://www.test-afs-socio.fr/drupal/ConcoursCNRS>  et sur le site AFSP/

L’UMR ARENES (http://www.arenes.eu <http://www.arenes.eu> ) est une unité de recherche pluridisciplinaire de sciences sociales composée d’une centaine de membres : 6 chercheurs CNRS, 52 enseignants-chercheurs, 4  ITA CNRS, 4 ingénieurs d’études et de recherche EHESP, dix docteurs et une quarantaine de doctorants tous financés. Les travaux des chercheurs du laboratoire relèvent de plusieurs champs disciplinaires des sciences sociales : la science politique, la santé publique, la sociologie et les sciences de l’information et de la communication, mais aussi l’histoire, l’économie-gestion et la géographie. Cette pluridisciplinarité est mise en oeuvre dans le cadre des équipes et de chantiers transversaux.

Pour le prochain quinquennal, quatre chantiers prioritaires de développement ont été définis sur les thématiques suivantes :
– les politiques des âges de la vie ;
– l’environnement, l’écologie politique, le développement durable ;
– les rapports ordinaires au genre ;
– la construction des problèmes publics et leur médiatisation.

Les profils de recherche particulièrement attendus répondent à des besoins de consolidation thématique sur les questions de :
 – Politiques sociales et de santé (ou inégalités et santé publique)
 – Environnement, écologie
 – Production de l’information, dont  réseaux numériques
 – Radicalisme religieux/politique
 – Gouvernance territoriale
 – Genre

Les candidat.e.s au concours CNRS 2018 qui souhaitent solliciter le soutien du Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po (UMR8239) sont invité.e.s à adresser avant le mardi 28 novembre 2017 les pièces suivantes, par courriel uniquement, à Linda Amrani, Secrétaire générale du CEE (linda.amrani@sciencespo.fr) :

– le projet de recherche présenté au CNRS (dans une version provisoire selon l’avancement de sa rédaction)

– un CV

– le rapport de soutenance de thèse

– une lettre de motivation expliquant le choix du CEE

Chaque dossier sera transmis aux membres du Conseil d’unité et examiné début décembre. En fonction des avis exprimés, les candidat.e.s soutenu.e.s par le laboratoire recevront une lettre de confirmation de ce soutien dans le courant du mois de décembre. Leur seront proposé.e.s des conseils pour améliorer leur projet avant dépôt puis des « auditions blanches » seront organisées en temps voulu afin de soutenir et d’accompagner la préparation des candidat.e.s pré-sélectionné.e.s par le CNRS.

Il est également recommandé aux candidat.e.s de se reporter aux « guides du candidat » diffusés par les sections concernées.

 Dirigé par Florence Haegel depuis septembre 2016, le Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po (UMR 8239) est une unité de recherche pluridisciplinaire qui se consacre à l’analyse comparative du politique en privilégiant la production de connaissances sur l’Europe. Il met en œuvre des approches comparatives intra-européennes et des recherches comparant l’Europe et d’autres parties du monde. Il investit dans les méthodes de recherche en sciences sociales tant qualitatives que quantitatives.

Les domaines de recherche privilégiés se regroupent autour de quatre grands axes de recherche qui s’emboitent les uns aux autres :

  • les transformations du capitalisme ;
  • les villes, frontières et (im)mobilités ;
  • l’État comme producteur des politiques publiques ;
  • la mise sous tension de la démocratie représentative.

Le CEE rassemble aujourd’hui plus de 26 chercheur.e.s confirmé.e.s (FNSP, CNRS, professeur.e.s des universités), une cinquantaine de doctorant.e.s et jeunes docteur.e.s et plus d’une trentaine de chercheur.e.s associé.e.s, français.e.s et étranger.e.s.

La politique scientifique du centre vise à une large ouverture internationale par la diffusion des travaux scientifiques en langues étrangères, une dynamique européenne de recrutement, un investissement au sein des réseaux scientifiques plurinationaux et le développement à la fois de coopération avec des institutions de recherche à l’étranger et d’une stratégie d’accueil de chercheur.e.s invité.e.s .

La recherche ne se concevant pas sans la transmission, l’enseignement, la formation et l’accueil des jeunes chercheur.e.s sont au cœur des missions du CEE et les chercheur.e.s du CEE sont très largement impliqués dans les programmes d’enseignement de Sciences Po à tous les niveaux. Ils sont affiliés à quatre départements (science politique, sociologie, droit et histoire) ainsi qu’à l’École des affaires internationales (PSIA), à l’École urbaine et à l’École d’affaires publiques.

Pour plus d’informations sur les activités de recherche du laboratoire: http://www.sciencespo.fr/centre-etudes-europeennes/fr

Le Centre Emile Durkheim (UMR 5116 CNRS) regroupe la grande majorité des sociologues et des politistes localisés à Bordeaux (https://durkheim.u-bordeaux.fr/). Les candidat-e-s qui présentent au CNRS un projet en rapport avec nos priorités scientifiques sont invité(e)s à envoyer à la direction du laboratoire (x.itcaina@sciencespobordeaux.fr et ronan.hervouet@u-bordeaux.fr), avant le 20 novembre 2017, un dossier comportant :
leur projet de recherche plus ou moins achevé
un CV scientifique
· un courrier motivant la demande de soutien du CED

Les candidats au concours CNRS 2017 (sections 36 et 40) qui souhaitent demander un rattachement CENS (UMR-6025-CNRS/ Université de Nantes) sont invités à prendre rapidement contact avec l’équipe de direction du laboratoire, Marie Cartier (marie.cartier@univ-nantes.fr) et Baptiste Viaud (baptiste.viaud@univ-nantes.fr) en leur adressant avant le 14 novembre 2017 :

– un pré-projet de 2 pages,

– un CV (comportant une liste de publications et un résumé de la thèse),

– le rapport de soutenance de thèse ou les pré-rapports si la thèse n’a pas encore été soutenue,

Ce dossier sera examiné en conseil de laboratoire le 16-11-17 et si retenu il sera suivi par deux membres du CENS qui aideront la ou le candidat(e) dans la préparation de son dossier de concours (pour des informations sur les axes du CENS, voir son site : www.cens.univ-nantes.fr) . La décision de soutenir formellement les candidats sera prise avant la mi-décembre au vu de la rédaction quasi définitive du projet et les lettres de soutien seront adressées aux candidats. Une préparation à l’oral sera ensuite organisée au printemps 2018.

Les candidat·e·s aux concours CNRS 2018 (Sections 36 et 40 ; CID 52) souhaitant solliciter le soutien du CEPEL (Centre d’Études Politiques de l’Europe Latine, UMR 5112, Université de Montpellier, CNRS) sont invité·e·s à adresser à la direction du laboratoire (william.genieys@umontpellier.fr et ludovic.sposito@umontpellier.fr) un dossier constitué des pièces suivantes :

– une lettre de motivation expliquant le choix du CEPEL ;

– le projet de recherche (éventuellement en cours de finalisation) ;

– un CV (avec la liste de publications et un résumé de la thèse) ;

– le rapport de soutenance de thèse (éventuellement les pré-rapports si la thèse n’a pas encore été soutenue).

L’ensemble de ces éléments devra nous parvenir avant le 1er décembre 2017.

Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur notre site internet : http://cepel.edu.umontpellier.fr/

Le CEPEL participe au projet de l’I-SITE MUSE qui intègre les sciences sociales et qui propose des appels annuels pour les disciplines concernées. Vous trouverez les renseignements utiles en cliquant sur le lien suivant :

http://muse.edu.umontpellier.fr/li-site-muse/

Les candidatures proposant un projet en relation avec les thématiques de MUSE (Nourrir – Soigner – Protéger) sont particulièrement recommandées. Celles-ci seront examinées lors du prochain conseil de laboratoire en décembre 2017. Si le conseil de laboratoire décide de son soutien, des conseils sur le projet de recherche puis des auditions blanches seront proposés aux candidat.e.s. 

Les candidat-e-s aux concours du CNRS dans les sections 36, 40 et 53 qui souhaitent être soutenu-e-s par le  CERAPS, UMR 8026 (CNRS/Université Lille2), sont invité-e-s à envoyer un courriel  avant le vendredi 24 novembre à :

etienne.penissat@univ-lille2.fr  et jgcontamin@noos.fr

Ce courriel doit être accompagné d¹un Curriculum Vitae et d¹un projet de recherche, ce dernier document ne devant pas nécessairement présenter une forme aboutie au moment de la prise de contact. Merci d¹indiquer les sections dans lesquelles vous candidatez. Une réponse du CERAPS sera envoyée le 4 décembre au plus tard.

Les candidat-e-s sélectionné-e-s par le conseil de laboratoire pourront bénéficier d’un soutien personnalisé (aide à la rédaction du projet et à la préparation de l¹audition). Le laboratoire désignera un membre référent pour suivre et conseiller chaque candidat-e jusqu’à la finalisation du projet.

Une lettre de soutien sera envoyée à l¹ensemble des candidat-e-s sélectionné-e-s par le conseil de laboratoire.

Le projet scientifique du Centre (2015-2020) est mis en oeuvre par trois équipes réparties selon trois axes de recherches qui s¹articulent étroitement au champ scientifique international:

– Axe « Santé, corps, environnement »

-Axe « Mobilisations, participations, représentation »

-Axe « Ordre juridique, ordres sociaux »

http://ceraps.univ-lille2.fr/fr/axes-de-recherche.html

Par ailleurs, le laboratoire encourage les projets à la croisée de ces axes et des disciplines représentées en son sein (démocratie participative et processus de politisation, sociologie des organisations internationales, sociologie électorale, sociologie des organisations politiques, sociologie du droit, politiques de santé, politiques localesŠ). Pour plus d¹informations, veuillez consulter le site du laboratoire:

http://ceraps.univ-lille2.fr

Les candidat.e.s aux concours CNRS 2018 de chargé.e de recherche CR2 et CR1 (sections 36 et 40) sont invité.e.s à solliciter le soutien du Centre de recherches Internationales.

Les candidatures sont à adresser avant le dimanche 10 décembre 2017 à minuit, par courriel uniquement, à Ewa Kulesza, directrice exécutive du CERI (ewa.kulesza@sciencespo.fr), avec copie à Nadia Alexici (nadia.alexici@sciencespo.fr).

Elles doivent comporter les pièces suivantes :

•    le projet de recherche présenté au CNRS (dans une version provisoire selon l’avancement de sa rédaction)

•    un Curriculum Vitae

•    le rapport de soutenance de thèse

•    une lettre de motivation expliquant le choix du CERI

 

Tous les dossiers reçus seront transmis aux membres du Conseil d’unité du CERI et examinés le 19 décembre 2017.

Les candidat.e.s soutenu.e.s  par le laboratoire recevront une lettre les informant de la décision prise.

Les candidat·e·s aux concours CNRS 2018 (Sections 33, 36 et 40 ; CID 53) souhaitant solliciter le soutien du CERLIS (Centre de Recherche sur les Liens Sociaux, UMR8070, Paris Descartes, Sorbonne Nouvelle & CNRS) sont invité·e·s à adresser à la direction du laboratoire (direction.cerlis@parisdescartes.fr ET olivier.martin@parisdescartes.fr) un dossier constitué des pièces suivantes :

– une lettre de motivation expliquant le choix du CERLIS ;

– le projet de recherche (éventuellement en cours de finalisation) ;

– un CV (avec la liste de publications et un résumé de la thèse) ;

– le rapport de soutenance de thèse (éventuellement les pré-rapports si la thèse n’a pas encore été soutenue).

L’ensemble de ces éléments devra nous parvenir avant le 1er décembre 2017. A tout moment (avant ou après cette date) les candidat.e.s sont invité.e.s à entrer en contact avec les membres du CERLIS dont les thèmes de recherche sont proches pour engager la discussion et les échanges (voir www.cerlis.eu).

Les candidatures seront examinées lors du conseil de laboratoire de décembre 2017. Si le conseil de laboratoire décide de son soutien, des conseils sur le projet de recherche puis des auditions blanches seront proposés aux candidat.e.s.

Les candidat-e-s aux concours CNRS 2018 (sections 36 et 40) qui souhaitent solliciter le soutien du CERSA, Centre d’études et de recherches de sciences administratives et politiques, UMR 7106 (CNRS/Université Paris 2) sont invités à envoyer leurs candidatures avant le 1er décembre 2017 au directeur du laboratoire, Michel Borgetto (michel.borgetto@orange.fr) ainsi qu’au directeur-adjoint Yves Surel (yves.surel@gmail.com)

Les dossiers devront comporter :

  • un CV
  • le projet de recherche CNRS ou sa version en cours de rédaction
  • le rapport de soutenance de thèse
  • une brève justification de la demande de rattachement au CERSA

Les dossiers seront examinés lors du Conseil de laboratoire pour un envoi des lettres de soutien en décembre.

Le programme de recherche du CERSA porte sur l’évolution des États et la transformation des formes d’action publique.

Il est décliné autour de quatre axes principaux :

– Cultures, modèles et réformes administratives

– Politiques sanitaires et sociales

– L’Européanisation des systèmes politiques

– Droit et complexité à l’heure du numérique

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site du laboratoire: http://cersa.cnrs.fr ou prendre contact directement avec Michel Borgetto ou Yves Surel.

Les candidat-e-s bénéficiant du soutien du laboratoire feront l’objet d’un accompagnement durant toute la durée de la campagne.  

Les candidat.e.s au concours CNRS 2018 de chargé.e de recherche (sections 36 ou 40 et CID 53 du Comité national) qui souhaitent solliciter le soutien du Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP, UMR 8209, CNRS-EHESS-Univ. Paris 1) sont invité.e.s à envoyer, avant le 27 novembre 2017, leur CV, le rapport de soutenance de leur thèse, un article jugé significatif de leur travail, et leur projet de recherche. Ce dernier document sera fourni dans une version la plus aboutie possible, suivant l’avancement de sa rédaction. Concernant le format du projet, les candidat.e.s se reporteront aux « guides du candidats » diffusés par les sections concernées.

Les candidat.e.s indiqueront dans le corps du message transmis au laboratoire le titre de la thèse et le titre du projet.

Les candidat.e.s soutenu.e.s par le laboratoire recevront une lettre de confirmation de ce soutien dans le courant du mois de décembre. Leur seront par ailleurs proposés des conseils pour améliorer leur projet, ainsi que des « auditions blanches », permettant de travailler la présentation orale.

Les dossiers doivent être envoyés, exclusivement par voie électronique, à Jean-Louis Briquet jean-louis.briquet@univ-paris1.fr , Wilfried Lignier wilfried.lignier@cnrs.fr et Jocelyne Pichot pichot@msh-paris.fr .

Le CESSP, créé en 2010, réunit deux équipes de recherche, le Centre de sociologie européenne (CSE) et le Centre de recherches politiques de la Sorbonne (CRPS). Les quatre axes de recherche principaux du CESSP, communs aux deux équipes, sont les suivants : « Going global ? » Processus d’internationalisation et d’européanisation ; Sociologie historique des sciences : modernisation, internationalisation, interdépendances ; Economie des biens symboliques : production, circulation, appropriation ; Pouvoirs et rapports de domination. Pour plus de détails sur le contenu de chacun de ces axes, merci de se reporter au site web du laboratoire.

Les candidats au concours CNRS 2018 (sections 36 et 40) qui souhaiteraient bénéficier du soutien du Centre de recherches politiques de Sciences Po 

(CEVIPOF – UMR 7048) peuvent transmettre leur demande à Martial Foucault, directeur du CEVIPOF, à l’adresse suivante : christine.gire@sciencespo.fr

 

Elle sera constituée d’un CV détaillé, d’une lettre de motivation, du rapport de thèse (si disponible) et d’un projet de recherche (ou avant-projet). 

 

Ce dossier devra être remis le mercredi 6 décembre 2017 au plus tard pour examen en conseil de gestion de laboratoire.

 

Les candidats soutenus par le CEVIPOF pourront bénéficier d’une préparation (finalisation du projet et audition blanche).

 

En tant que centre de recherche pluridisciplinaire en science politique, les axes de recherche du CEVIPOF couvrent la sociologie électorale, la sociologie politique et la théorie politique.

Les approches méthodologiques sont plurielles et concernent autant la France que les démocraties développées. Le laboratoire est structuré autour de 3 axes :

Axe 1 : Attitudes et comportements politiques

Axe 2 : Recompositions institutionnelles

Axe 3 : Figures et transformations de la citoyenneté

Pour plus d’information sur les domaines d’activité et les champs de recherche du Centre : http://www.cevipof.com

Le Laboratoire CLERSE (UMR 8019 CNRS/Université de Lille) invite les candidats aux concours CNRS 2018 pour les sections 36, 37 et 40, qui souhaiteraient demander le soutien de notre équipe, à contacter Sébastien Fleuriel (sebastien.fleuriel@univ-lille1.fr) et François-Xavier Devetter (devetter@telecom-lille.fr) en joignant un CV, (comportant une liste de publications et un résumé de la thèse), le rapport de soutenance de thèse (si disponible), ainsi qu’un projet de recherche provisoire.

Ces documents doivent être transmis avant le 30 novembre 2017. Les candidats seront ensuite informés au plus tard le 10 décembre 2017 de leur soutien éventuel par le CLERSE, en fonction de la qualité du dossier et de la proximité de l’objet de recherche des candidats avec les axes du laboratoire. Ce soutien consistera en un accompagnement, par deux membres du CLERSE, dans la préparation de son dossier de concours. Une préparation à l’oral, sous forme d’audition blanche, sera également organisée début 2018.

Le CLERSE associe sociologues, économistes et anthropologues au sein de trois axes de recherches :

  1. Ancrages et dynamiques comparés du politique <http://clerse.univ-lille1.fr/spip.php?article951>
  2. Mondes du travail et mondes privés
  3. Économies et sociétés : développement, richesse, innovation et régulation <http://clerse.univ-lille1.fr/spip.php?article946>

Les candidats sont également invités à contacter les responsables des axes (présentation et coordonnées sont accessibles sur le site internet du laboratoire (http://clerse.univ-lille1.fr/ ). Si des projets inscrits dans une seule discipline peuvent tout à fait s’intégrer dans ces programmes de recherches, les approches permettant le dialogue entre sociologie et économie sont particulièrement attendues. Les candidat-e-s aux sections 36 et 40 sont invités à prendre connaissance des critères d’évaluation ainsi que des recommandations émises par les sections 36 et 40.

Nous invitons les candidat.e.s souhaitant postuler au CNRS et demander un rattachement au laboratoire CREDA en science politique (40), en sociologie (36) ou an anthropologie (38) à nous envoyer :

-un CV

-leur projet

avant le 20 novembre, afin de permettre des discussions et des allers-retours sur leur projet avant le dépôt officiel des candidatures.

Pour la science politique, merci d’envoyer à cgoirand@wanadoo.fr et marie-laure.geoffray@sorbonne-nouvelle.fr

Pour la sociologie, à david.dumoulin@sorbonne-nouvelle.fr et denis.merklen@sorbonne-nouvelle.fr

Pour l’anthropologie, à capucine.boidin@sorbonne-nouvelle.fr

Procédure de soutien de l’UMR CRESPPA pour le Concours CNRS 2017-2018 section 36 et 40

Le Cresppa (UMR 7217, sections 36 et 40), laboratoire de sociologie et de science politique (http://www.cresppa.cnrs.fr/spip.php?rubrique1), dont les recherches

s’articulent autour de trois axes :  

 

Genre et rapports sociaux de sexe

Au croisement du travail et des classes sociales : dominations, exploitations, résistances

Frontières et dynamiques de la citoyenneté

 

décidera début décembre des soutiens qu’il apportera aux candidatures CNRS pour la campagne 2018.

Les candidat.e.s intéressé.e.s sont invité.e.s à prendre contact rapidement avec la direction de l’équipe du Cresppa où il/elle souhaite présenter son projet.

Les sites Internet des trois équipes qui composent le CRESPPA présentent les recherches qui y sont menées. Le dossier de demande de soutien est à envoyer au plus tard le 20 novembre 2017, pour l’une des trois équipes :  

 

Equipe Culture et Sociétés Urbaines : http://www.csu.cnrs.fr/

o Direction : Laure Pitti (laure.pitti@cnrs.fr), Lomba Cedric (cedric.lomba@cnrs.fr)

Equipe Genre, Travail et Mobilités : http://www.gtm.cnrs.fr/

o Direction : Carole Brugeilles (carole.brugeilles@u-paris10.fr), Michel Kokoreff (michel.kokoreff@univ-paris8.fr)

Equipe Laboratoire Théories du Politique :

http://www.labtop.univ-paris8.fr/

o Direction : Christine Cadot (christine.cadot@univ-paris8.fr)

Laurent Jeanpierre (laurent.jeanpierre@univ-paris8.fr)

Le dossier à envoyer doit comprendre :

• un projet (ou une première version d’au moins 15 000 signes qui présente le projet davantage que le parcours scientifique)

• un C.V., incluant la liste de ses publications et communications

• une copie de ses principales publications

• un résumé de la thèse et si il est disponible, le rapport de soutenance de thèse

• l’intitulé du ou des concours présentés

Les candidat-e-s recevront une réponse de la direction de l’équipe qu’ils/elles auront contactée au plus tard le 11 décembre.

 

Chaque équipe s’engage, si le projet est soutenu, à apporter une aide à sa finalisation et à la préparation des auditions.

En cas de question sur les thématiques scientifiques du CRESPPA ou la procédure de soutien, il est possible d’écrire aux responsables des équipes ci-dessus indiqués ou à la direction de l’UMR (cresppa@cnrs.fr).

Les candidat.e.s aux concours du CNRS (sections 35, 36, 40 et CID 53) peuvent solliciter le soutien du Centre universitaire de recherches sur l’action publique et le politique – Épistémologie des sciences sociales (CURAPP-ESS, UMR 7319, CNRS – UPJV, Amiens).

Les personnes intéressées sont invitées à envoyer, impérativement avant le 30 novembre 2017 :

  • un CV détaillé
  • leur rapport de soutenance (si disponible)
  • une publication significative
  • une première version (la plus aboutie possible) de leur projet de recherche
  • un paragraphe précisant leur intérêt pour le laboratoire (ce paragraphe peut être inséré directement dans le projet de recherche)

Dans le corps du message, transmis au directeur du laboratoire (Bertrand Geay – bertrand.geay@u-picardie.fr – avec en copie :
Bruno Ambroise – bruno.ambroise@u-picardie.fr
Paul Pasquali – pasqualipaul@gmail.comet Ana Perrin-Heredia aperrinheredia@gmail.com, les candidat.e.s indiqueront le titre de leur thèse, le titre du projet, la ou les section.s envisagée.s ainsi que le ou les axes du laboratoire dans lesquels le projet s’inscrit.

L’équipe du CURAPP-ESS est composée de chercheurs, d’enseignants-chercheurs, de doctorants et d’ingénieurs en science politique, droit, science de l’éducation, sociologie et philosophie. Orienté à l’origine vers l’étude des fonctions de l’État dans les sociétés contemporaines, le Centre Universitaire de Recherches sur l’Action publique et le Politique, Epistémologie et Sciences Sociales couvre désormais un vaste ensemble de recherches en science politique, en sciences sociales et en philosophie. Elles vont de l’étude des échelles de l’action publique (du niveau local au niveau mondial) à celle des formes de politisation, en passant par l’analyse de la production et des usages sociaux des savoirs et des normes, notamment dans l’histoire des sciences sociales, la philosophie et le droit. Enfin, ces travaux qui fédèrent des chercheurs issus de disciplines différentes sont attentifs aussi bien aux sexualités qu’aux politiques publiques qui traitent des minorités, des handicaps et de l’égalité hommes-femmes.

Ces recherches se structurent autour de trois axes et un axe transversal :

Axe 1. Action publique, acteurs privés : interactions, régulations, espace.

Axe 2. Rapports sociaux, socialisations, politisations

Axe 3. Normes et réflexivités

Axe transversal. Genre

Pour plus de détails, voir le site du laboratoire : https://www.u-picardie.fr/curapp/

Les candidats au concours 2018 CR2 et CR1 du CNRS  qui souhaitent rejoindre LAM (les Afriques dans le Monde, UMR 5115 CNRS / Sciences-Po Bordeaux) et veulent demander notre soutien peuvent contacter Céline Thiriot (directrice : direction.lam@sciencespobordeaux.fr) en joignant leur dossier de candidature (CV et projet de recherche, même provisoire), le plus rapidement possible et au plus tard le 1er décembre 2017.

Les candidats soutenus par LAM pourront être accompagnés et bénéficier d’un entrainement à l’audition (oral blanc).

LAM est une équipe pluridisciplinaire,  rassemblant actuellement des historiens, littéraires, anthropologues, géographes, économistes, juristes et politistes (sections 33, 35, 36, 38, 39 et 40 du CNRS).

Ces chercheurs (CNRS et FNSP) et enseignants chercheurs (de Sciences Po Bordeaux, de l’université de Bordeaux, l’université Bordeaux Montaigne et l’université de Pau et des Pays de l’Adour), convergent vers l’analyse du politique et du social dans les Afriques, comprises comme l’Afrique subsaharienne, Afrique du nord (et par extension Moyen orient), et les mondes transatlantiques issus de la traite (Caraïbes).

Les recherches menées à LAM sont structurées en 3 axes :

1) Etat, institutions, citoyenneté

2) Ressources, inégalités, conflits 

3) Imaginaires, circulations, médiations

Voir le détail  sur notre site : http://lam.sciencespobordeaux.fr/

Comme chaque année, et en prévision des concours CNRS, le Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail, LEST, UMR 7317 (http://www.lest.cnrs.fr) , affiche ses souhaits prioritaires de recrutement.

Il s’agit de :

– DR section 36 ou 40, Sociologie du travail et des migrations

– CR section 37, Économie du genre

– CR section 40, Sociologie du travail / sociologie de l’action publique

– CR section 37, Management de l’innovation

Les profils détaillés de ces souhaits, tels que transmis à l’INSHS, peuvent être consultés sur le site du laboratoire  : http://www.lest.cnrs.fr/spip.php?article1063

Ces profils sont aussi une indication pour ceux ou celles qui souhaiteraient rejoindre le Lest en mutation ou en délégation.

En dehors de ces profils, tout candidat(e) souhaitant rejoindre le laboratoire, en phase avec les axes de recherche qui y sont développés, peut aussi se faire connaître.

Modalités : contacter Ariel Mendez, directrice du Lest, avant le 04/12, si possible en ayant fait parvenir préalablement un pré-projet de recherche : ariel.mendez@univ-amu.fr.

Les candidat(e)s pourront être amené(e)s à venir présenter leur projet au laboratoire.

Le Laboratoire LISE (UMR 3320 CNRS/Conservatoire national des arts et métiers) invite les candidats aux concours CNRS 2018 pour les sections 36 et 40, qui souhaiteraient demander le soutien de notre équipe, à contacter Olivier Giraud (olivier.giraud@lecnam.net), Léa Lima (lea.lima@lecnam.net) et Ferruccio Ricciardi (ferricciardi@yahoo.fr) en joignant un CV (comportant une liste de publications et un résumé de la thèse), le rapport de soutenance de thèse, ainsi qu’un projet de recherche provisoire.

Ces documents doivent être transmis avant le 4 décembre 2017. En cas de soutien de la part du LISE, les candidats pourront bénéficier d’un accompagnement, par deux membres du LISE, dans la préparation du dossier de concours. Une préparation à l’oral, sous forme d’audition blanche, sera également organisée début 2018.

Les candidats sont également invités à entrer en contact avec les membres du LISE dont les thèmes de recherche sont proches pour engager la discussion et les échanges (voir les site du LISE, notamment les axes de recherche et les autres activités : http://lise-cnrs.cnam.fr

Dans le cadre de la campagne de recrutements CNRS 2018, l’OSC souhaite soutenir la candidature de jeunes chercheur·e·s en section 36 et 40.

Les travaux menés à l’OSC sont ancrés dans une sociologie empirique. Ils sont centrés sur l’étude des inégalités et des structures et pratiques sociales qui s’y rattachent.

Ils reposent sur une sociologie d’enquête mêlant méthodes quantitatives et qualitatives, approches micro et macro-sociologiques à différentes échelles.

L’analyse du changement social développée à l’OSC est intimement liée aux questions de stratification sociale et d’inégalités : définition et évolution des différentes positions sociales, hiérarchies, inégalités et rapports sociaux qui s’y rattachent.

Sont prises en compte les dimensions classiques de l’analyse des inégalités – position et origine sociales, niveau d’éducation – mais aussi celles liées au genre, à l’âge, aux caractéristiques ethno-raciales, au lieu de résidence ou au handicap. Cette analyse des inégalités se combine à celle des discriminations.

Une attention particulière est accordée aux contextes politico-institutionnels. Cela nous conduit à nous intéresser aux régimes d’État-providence, aux politiques publiques, et à mobiliser la comparaison internationale.

Notre intérêt pour les politiques publiques nous porte à privilégier l’analyse de leurs effets sur les populations concernées, en termes d’inégalités et/ou de discriminations ; mais aussi à la façon dont ces populations perçoivent l’action publique et parfois la redéfinissent.

La comparaison internationale permet de ne pas isoler l’analyse comparée de la stratification sociale et des inégalités, des configurations politico-institutionnelles.

L’activité scientifique est structurée autour de 5 axes principaux :

– Villes et dynamiques urbaines

– Cultures et modes de vie

– Politiques et dynamiques éducatives

– Mobilités et migrations

– Marché du travail et dynamiques familiales

Rattachés à Sciences Po, les chercheur·e·s sont fortement impliqués dans l’enseignement de la sociologie et encadrent des mémoires de master et des thèses de doctorat.

L’OSC assure une intégration dans des réseaux internationaux tant sur le plan de la recherche que sur celui de la formation doctorale.

 

Toute l’équipe de l’OSC est disposée à accompagner les projets qui s’inscrivent dans ce programme, tout en étant ouverte à de nouveaux objets et thèmes de recherche. Nous restons très attentifs aux méthodes, en particulier aux « mixed-methods ».

Nous nous engageons à recevoir les candidat·e·s potentiels et à les préparer dans les meilleures conditions possibles au concours de recrutement.

Les candidat·e·s sont invité·e·s à prendre contact avec le directeur de l’OSC, Marco Oberti (marco.oberti@sciencespo.fr),  ou avec la secrétaire générale Marie Ferrazzini (marie.ferrazini@sciencespo.fr), en leur communiquant un CV ainsi qu’un projet ou un avant-projet de recherche.

 

Les candidat.e.s aux concours du CNRS dans les sections 33, 35, 36, 38, 39, 40 et 53 peuvent solliciter le soutien du Laboratoire SAGE (Sociétés, Acteurs, Gouvernement en Europe) (UMR 7363, CNRS/Université de Strasbourg).

Les personnes intéressées sont invitées à :

1. Faire une déclaration d’intention à Sébastien Michon (smichon@unistra.fr) avec en copie Marine de Lassalle (marine.delassalle@misha.fr) et Hélène Michel (helene.michel@unistra.fr).

2. Envoyer d’ici le 27 novembre 2017 (aux mêmes adresses) les pièces suivantes:
– un CV incluant le parcours et les productions scientifiques,
– le rapport de soutenance de thèse (si disponible),
– une publication significative (PDF),
– une première version du projet de recherche
– une courte lettre de motivation. Les candidat(e)s veilleront à préciser dans leur lettre au titre de quelle(s) section(s) ils concourent et si SAGE est leur premier vœu d’affectation.

L’UMR SAGE regroupe 10 chercheurs CNRS, 54 enseignants-chercheurs titulaires sur poste, 5 ingénieurs et techniciens, et 68 doctorants.

SAGE est une UMR de sciences sociales du politique qui se positionne de manière originale sur des thèmes porteurs tels que la sociologie des élites transnationales, la sociologie politique de l’Europe, la santé, le droit et la sociologie de l’environnement, les mobilisations collectives, le développement durable et la politique de la ville, les politiques culturelles et sociales. Les recherches se structurent en 6 axes étroitement liés au sein desquels circulent les membres de l’UMR ; dans le cadre du prochain quinquennal qui commence en janvier 2018, il s’agit de :
Axe 1 : Représentation politique et reconfiguration des champs du pouvoir en Europe
Axe 2 : Environnement, santé, sciences et société
Axe 3 : Production, circulation et critique des savoirs
Axe 4 : Population, inégalités et politiques sociales
Axe 5 : Transformations des marchés des biens symboliques : culture et médias
Axe 6 : Dynamiques territoriales, villes et mobilités

Pour plus d’informations : http://sage.unistra.fr/