le portail de la science politique française

rechercher

DC 1

Après les élections européennes de juin 2024, une Union ingouvernable ?

After the European elections in June 2024, an ungovernable Union?

Responsables scientifiques :

Olivier Costa (CEVIPOF/CNRS-Sciences Po et Collège d’Europe) olivier.costa@sciencespo.fr
Michel Mangenot (Institut d’études européennes de Paris 8, CRESPPA-LabToP) michel.mangenot@univ-paris8.fr

Du 6 au 9 juin 2024 auront lieu les dixièmes élections européennes depuis l’élection au suffrage universel direct du Parlement européen en 1979. Depuis le traité de Lisbonne, ces élections déterminent directement la présidence de la Commission européenne mais aussi indirectement le choix des autres leaders de l’Union. Comment analyser ses résultats ? Quels sont les grands enjeux politiques ? Quelles reconfigurations partisanes ? L’Union sera-t-elle ingouvernable ?

Du 6 au 9 juin 2024 dans les vingt-sept Etats membres de l’Union européenne auront lieu les dixièmes élections européennes depuis que le Parlement européen est élu au suffrage universel direct en 1979. Il s’agit de la première élection européenne sans le Royaume-Uni, qui prendra place dans le contexte d’une relance du processus d’élargissement de l’Union et de réflexions nouvelles sur sa réforme.

Cette table-ronde vise à une première analyse de ses résultats, un mois à peine après le scrutin, et de ses implications politiques et institutionnelles. En effet, depuis le traité de Lisbonne (2009), ces élections ont un impact direct sur le choix de la personne appelée à présider la Commission européenne, mais aussi, indirectement, sur le programme de celle-ci et sur le choix des autres leaders de l’Union. Dans le cadre d’une parlementarisation du système politique européen, ces élections déterminent ainsi désormais les modes de gouvernement de l’Union.

Par ailleurs, il conviendra de répondre à une série de questions : en quoi le « Qatargate » de décembre 2022 a-t-il affecté la campagne des élections européennes ? Quels ont été les grands enjeux de la campagne ? Quels ont été les effets de la guerre en Ukraine ? A quelles reconfigurations partisanes assiste-t-on ? Les groupes eurosceptiques ont-ils encore progressé ? Assiste-t-on au PE, comme à l’Assemblée nationale, à une fragmentation accrue des forces politiques ?

Il y a vingt ans, dans un chapitre célèbre d’hommage à Jean Leca, Jean-Louis Quermonne, en s’interrogeant sur le passage de la « gouvernance » au « gouvernement », décrivait l’Union européenne comme un système « en quête de gouvernabilité ». Au regard de la transformation des équilibres politiques de juin 2024, l’Union sera-t-elle ingouvernable de 2024 à 2029 ?

 

From 6 to 9 June 2024, the twenty-seven Member States of the European Union will hold the tenth European elections since the European Parliament was elected by direct universal suffrage in 1979. This will be the first European election without the United Kingdom, and it will take place against the backdrop of a relaunch of the EU enlargement process and fresh thinking on its reform.

This round-table aims to provide an initial analysis of the results, barely a month after the election, and of the political and institutional implications. Since the Treaty of Lisbon (2009), these elections have had a direct impact on the choice of the president of the European Commission, but also, indirectly, on the Commission’s programme and the choice of the Union’s other leaders. As part of the parliamentarisation of the European political system, these elections now determine how the Union is governed.

In addition, a series of questions will need to be answered: how did the ‘Qatarargate’ of December 2022 affect the European election campaign? What were the major issues in the campaign? What were the effects of the war in Ukraine? What partisan reconfigurations are we seeing? Did the Eurosceptic groups make further progress? In the European Parliament, as in the National Assembly, are political forces becoming more fragmented?

Twenty years ago, in a famous chapter paying tribute to Jean Leca, Jean-Louis Quermonne described the European Union as a system « in search of governability », while questioning the transition from « governance » to « government ». Given the transformation of the political balance in June 2024, will the Union be ungovernable from 2024 to 2029?

 

REFERENCE

Quermonne, Jean-Louis. « Chapitre 17. De la gouvernance au gouvernement : l’Union européenne en quête de gouvernabilité », Pierre Favre, dir., Être gouverné. Études en l’honneur de Jean Leca, Presses de Sciences Po, 2003.

Jeudi 4 juillet de 14h15 à 16h15

14h15 : Ouverture et introduction :

Olivier COSTA, CEVIPOF/CNRS-Sciences Po et Collège d’Europe
Michel MANGENOT, Institut d’études européennes de Paris 8, CRESPPA-LabToP

Interventions :

14h30 : Frédéric MERAND, Département de science politique de l’Université de Montréal

14h45 : Hélène MICHEL, Sciences Po Strasbourg, laboratoire SAGE, ITI MAKErS

15h : Sabine SAURUGGER, Sciences Po Grenoble, laboratoire PACTE

15h15-16h15 : Débat et échanges

COSTA Olivier olivier.costa@sciencespo.fr

MANGENOT Michel michel.mangenot@univ-paris8.fr

MERAND Frédéric frederic.merand@umontreal.ca

MICHEL Hélène helene.michel@unistra.fr

SAURUGGER Sabine sabine.saurugger@iepg.fr